5 trucs à connaître pour impliquer les ados dans des activités culturelles

Qui ne s’est jamais senti perdu face à un ado ? Dites-le moi tout de suite si vous avez toujours été super à l’aise ça m’intéresse haha ! Sinon voici un article à lire sur les ados et activités culturelles qui rappelle un peu ce qu’est le monde adolescent pour mieux les comprendre, mieux les impliquer et leur proposer des activités culturelles adaptées qui vont leur plaire.

Et d’abord je parle de qui quand je dis adolescent ?

Alors je parle des jeunes entre 12 et 20 environ. Pourquoi cet âge ? Parce que 12 ans c’est environ le début de la puberté (et donc des problèmes de la vie) et 20 ans c’est le moment où on rentre dans le monde adulte, où on est presque ou totalement autonome.

Puberté ?

Voilà c’est en gros ce qui caractérise un jeune adolescent. Et si vous avez le mot puberté en tête face à un adolescent de 13 ans c’est bon vous avez tout compris !

La puberté c’est le moment de l’acquisition de processus cognitifs importants, ce que Piaget appelait la logique opératoire formelle. Mais on ne va pas parler de lui car il est un peu vieux (il est mort en fait) et ses théories sont un peu poussiéreuses. Et en plus on veut du concret !

Bref, c’est le moment où tout se chamboule dans le cerveau et surtout c’est la grosse transition entre le bébé à ses parents et le jeune adulte. Et entre les deux il y a forcément un gros gros fossé : 8 ans environ d’apprentissage cognitif. Oui, 8 ans car tout ça se passe entre 12 et 20 ans.

Donc ça commence par un renversement complet de la situation. Le bébé ne veut plus être un bébé. C’est normal et naturel. C’est la phase de rejet. Rejet qui va progressivement l’amener vers l’autonomie nécessaire à sa vie d’adulte.

Ados et activités culturelles : ce qu’il faut avoir en tête

Si vous retrouvez ces caractéristiques chez un adolescent, c’est que c’est bon il est sur la bonne voie ! Et c’est que tout va bien aussi pour les activités culturelles ! Ouf 😉

  • Il est critique et parfois de façon très sévère. C’est normal !
  • Il ne fait que ce qu’il a bien envie de faire. Pour le reste il râle. C’est normal !
  • Il ne se préoccupe que de ses amis. C’est normal !
  • Il se sent toujours incompris. C’est normal !

Je m’explique…

La recherche d’identité

Ados et jeux
Photo de Ron Guest (CC BY-NC-ND 2.0)

La première chose qu’il faut retenir chez un adolescent c’est qu’il a besoin de grandir, et de se faire sa propre idée du monde. Rassurez-vous toute l’éducation que vous lui avez donnée n’est pas oubliée ! C’est temporaire…

Il a juste besoin de tout tester pour bien comprendre comment les choses de la vie fonctionnent. Y compris tester vos limites, vos humeurs… c’est un processus inconscient ! Dans la tête de l’ado, lui il n’a pas l’impression d’être sévère avec vous ou d’être insolent… pas du tout ! (Je me souviens de moi-même… étant ado… j’aimais mes parents mais…….).

Par contre je ne dis pas qu’il faut tout abandonner car ça va lui passer. Non non, moi je ne donne pas de conseils sur l’éducation, mais juste des pistes pour comprendre et ensuite des astuces sur les ados et les activités culturelles. Le reste, c’est pas trop mon rayon.

Si vous l’avez déjà entendu dire : « plus tard je ne deviendrai certainement pas ce que tu es ! »…

C’est parfait, il remet tout en question et il critique tout ce que vous lui dites ou demandez. C’est nécessaire… et oui… pour qu’il puisse se construire lui-même. Il fabrique sa propre image du monde et son propre système de valeurs, en évaluant ce qu’il connait déjà, ce qu’on lui a appris, ce qu’il expérimente. Ça carbure là-haut à cet âge-là ! Tout est passé au rayon X je vous assure !

Les copains

Il s’occupe bien plus de ses copains que de ses parents. SU-PER. C’est comme ça qu’il s’ouvre au monde et qu’il pourra voler de ses propres ailes.

Ados et sorties culturelles
Photo de Kamyar Adl (CC BY 2.0)

Les copains c’est un refuge. Sinon l’adolescent est tout seul dans sa tête. Car on n’y coupe pas ! Les adultes on est nazes… on comprend rien à leurs problèmes et ils nous le rappellent tout le temps au cas où on avait oublié.

Ils nous aiment bien quand même, mais on passe après les copains… faudrait pas exagérer.

En fait, les adolescents aiment bien passer du temps avec leurs copains et un peu moins avec les adultes. Et avec leurs copains ils passent leur temps à expérimenter les libertés conquises. C’est normal si quand vous donnez un bâton, ils vous demandent le bras avec. Les libertés s’étirent petit à petit. Les parents refusent de moins en moins et laissent de plus en plus de possibilités.

Mais les copains servent aussi à la construction de l’identité. Les copains sont pareils et ils font la même chose. Ils ont les mêmes envies. Que ce soit le langage, mais aussi les vêtements, les occupations, les copains sont là pour donner un avis et conforter les choix de chacun dans le groupe. Par contre le nôtre d’avis, on peut le laisser au placard, il ne compte pas autant, voire des fois pas du tout.

Donc l’adolescent se préoccupe surtout de ses copains mais aussi de lui-même et la moindre remarque peut terriblement le blesser. Il est encore un peu fragile et très influençable. Et parfois on ne se rend pas compte de cette fragilité sous des airs de gentille brute. Vous allez voir que ça a aussi son importance pour emmener des ados faire des activités culturelles.

L’égocentrique

Et oui autant appeler un chat un chat… L’adolescent est égocentrique ! Voilà c’est dit…

Mais pas dans le mauvais sens quand on regarde de plus près. C’est juste qu’il est en train de se construire son identité et ça passe donc par une attitude résolument centrée sur lui-même.

Et d’ailleurs on l’entend souvent dire « façon tu comprends rien ».

Alors ça nous blesse oui c’est dur… le petit choupinou nous rejette. Mais noooon ! Lui aussi il ne se sent pas bien dans ces moments-là. C’est juste que ses copains empruntent les bons canaux de communication et nous pas du tout. Et heureusement qu’on ne le fait pas d’ailleurs. On ne va quand même pas redevenir des adolescents on est déjà passé par là ! Mais c’est juste que l’adolescent a besoin de se sentir différent pour se construire et aime qu’on le comprenne. Et c’est de façon maladroite (il apprend encore) qu’il nous le fait comprendre. 

Tout ça est très important. Reste maintenant à parler des ados et des activités culturelles, et faire le lien avec tout ce qui a été dit…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   5 jeux pour booster la confiance en soi de vos enfants

Ados et activités culturelles : leurs 5 besoins fondamentaux

ados et activités culturelles
photo de Garry Knight (CC BY 2.0)

Mais pourquoi je parle de ça vous allez me demander… Parce que je donne zero conseils en éducation d’adolescent franchement il sert à quoi cet article ?

Et bien parce qu’autant les problèmes familiaux ne sont pas du tout mon domaine et j’en suis désolée, autant savoir comment s’adresser à des adolescents pour leur parler culture ça oui je sais faire. Vous allez voir, tout est lié ! 

Car vu comment parfois les gens ont des problèmes face à ce qu’on appelle « un public adolescent », par exemple les professeurs qui emmènent leurs élèves dans un lieu culturel, ou même les médiateurs de ce lieu qui ne savent pas très bien comment aborder leur sujet pour intéresser ce même groupe d’élèves, moi je me dis qu’il serait intéressant de redonner quelques pistes.

Et c’est parti : voici les 5 besoins des adolescents pour les activités culturelles. Je précise que c’est pas moi qui le dit, mais eux !

1/ Besoin d’autonomie

Il faut les laisser faire ! Et ne pas trop être derrière leur dos. Ils n’aiment pas ça. Car ils préfèrent découvrir par eux-mêmes et qu’on les laisse tranquilles ! Un adolescent a cette faculté de disparaître de la pièce (dans un musée par exemple) s’il voit un médiateur qui s’avance vers lui. (Si si et c’est très drôle !)

2/ Besoin des amis

Pas besoin de répéter je crois. Avoir sa bande c’est cool. Et c’est mieux que d’être avec ses parents. Ça vaut pour les activités culturelles !

3/ Besoin d’activités de grands

On oublie les activités de bébés ! Dès que ça ressemble un peu trop à ce qu’il faisait quand il était plus jeune (ne serait-ce que d’un an) laissez tomber il ne voudra jamais le faire. Oubliez la piscine de boules du Mcdo, maintenant il va préférer rester à côté de vous (ça fait plus “grand”). Pareil pour les activités culturelles, difficile de lui coller un livret de jeux dans un musée.

4/ Besoin d’activités extérieures

Ah oui rester à la maison c’est pas fun. Découvrir le monde c’est mieux !

5/ Besoin d’activités ludiques et numériques

Impossible d’empêcher cette vague des écrans. Et en fait ils peuvent aussi nous être bien utiles parfois car ils sont un très bon moyen de s’adresser aux adolescents et de leur faire découvrir des choses à travers ce qu’ils aiment.

Les ados aiment particulièrement tout ce qui tourne autour de l’audiovisuel et du numérique : leur portable, jouer aux jeux vidéos, regarder des films, écouter de la musique, aller naviguer sur Internet…

Et ils aiment les activités ludiques. Impossible de leur faire avaler une conférence à côté.

Il faut que ce soit fun, attractif, tout en étant ludique. Lire un texte dans un musée ne sera pas vu comme une priorité par rapport à l’écran juste à côté qui propose un jeu interactif.

Une activité sous forme de jeu de piste sera mieux perçue qu’une banale randonnée à travers une ville historique avec un guide.

Un escape game pédagogique sur le thème des chasseurs de dinosaures sera bien plus apprécié qu’une visite dans le muséum d’histoire naturelle d’à côté.

Et pour finalement en apprendre bien plus…

Pourquoi je dis ça alors qu’on sait très bien que les escape game sont très souvent fictifs et avec peu de contenu basé sur des faits culturels réels (en tout cas bien moins qu’un muséum d’histoire naturelle) ?

Parce que s’il est conçu de façon pédagogique, même si le contenu est moins dense, l’adolescent lui retiendra bien plus que lors d’une banale visite dans un musée. C’est le degré de son attention et de la motivation qu’il met dans une activité qui va déterminer le taux d’apprentissage.

Et il vaut mieux ressortir avec la sensation d’avoir appris un petit peu que rien du tout.

D’ailleurs ça tombe bien car sur ce site, vous trouverez quelques activités culturelles à mettre en place pour les adolescents, qui sont funs et attractives et où ils apprendront des choses. Je vous laisse télécharger le kit tout en bas ou accéder aux articles directement :

Faire une soirée enquête basée sur les légendes japonaises ? C’est par ici.

Mettre en place un jeu d’énigmes sur des intrigues autour du poison ? Par ici.

Se faire une petite virée en ville et apprendre des choses sur son quartier en même temps ? C’est par ici !  

Des questions ? Des choses à rajouter ? Des idées ou des envies d’articles sur d’autres activités à faire pour les adolescents ?

Ecrivez-moi  dans les commentaires !

Partager l'article :
  •  
    19
    Partages
  • 19
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments

  1. Bonjour, j’ai apprécié la lecture de cet article. J’ai en effet un adolescent de 12 ans que j’ai du mal à suivre. Il se comporte exactement comme vous les dites. J’ai beau être animatrice, mon côté maman ressort plus. C’est sans doute pour ça que je n’ai pas assez de recul avec lui. Je vais tester vos kits avec plaisir!

    1. Bonjour Pauline, je suis d’accord ce n’est pas facile d’être animatrice et maman ! Et c’est vraiment ambivalent un ado, ça a besoin à la fois de cadre et de liberté, difficile de savoir comment faire à cette période !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement le kit

d'activités à imprimer

%d blogueurs aiment cette page :