Des activités pour apprendre, s’amuser et être ensemble

Pour quoi faire des activités culturelles ? Voici une question qui revient souvent. C’est vrai, on ne pense pas toujours que ce soit la priorité. Il y a d’autres choses à faire avant, comme s’occuper des tâches quotidiennes ou apprendre ses devoirs. Et quand tout cela est fini, alors on peut se détendre, lire un livre ou regarder un film, s’occuper à une passion ou être en famille tout simplement.

Et bien c’est là où les activités culturelles peuvent épater. Et ici sur ce blog en plus, toutes les activités proposées passent justement par ces trois objectifs primordiaux dans la vie d’une famille :

  • Être ensemble
  • S’amuser
  • Et apprendre

Et tout cela en même temps ! Oui c’est possible. C’est pour ça que j’adore mon boulot.

Dans cet article on va voir quelles activités culturelles sont possibles pour chacun de ces objectifs. Parce qu’en réalité on ne fait pas une activité culturelle au hasard. Soit par passion ou pour apprendre quelque chose de nouveau mais jamais par hasard. Il y a toujours un objectif derrière. Moi je vous en propose trois parmi les plus récurrents. Et pour chacun je vous mets quelques idées d’activités.

1/ Des activités pour apprendre quelque chose

Souvent on choisit une activité culturelle parce qu’elle nous apprend quelque chose qui nous intéresse. On privilégie alors les connaissances qui nous sont transmises. C’est pourquoi on va choisir une activité où les connaissances sont déjà sur place, et où il ne nous reste plus qu’à lire ou à écouter. Je pense surtout aux cours et aux expositions mais il y a d’autres formes d’activités qui mettent l’apprentissage en avant.

Les cours

enfants en activité extra scolaire pour apprendre, photo de Bibliothèques de Montréal (CC BY-NC-ND 2.0)Les cours permettent apprendre une technique artistique, une langue, ou un autre savoir-faire. Un professeur est toujours présent. Il est spécialiste dans son domaine, souvent bien assez pour vous permettre d’apprendre sur plusieurs années. Et en plus, à moins d’un déménagement, d’un arrêt de travail ou autre, il reste souvent le même pendant des années, ce qui veut dire un suivi personnalisé pour chacun de ses élèves de la première à la dernière séance. Il vous connait bien et vous propose des projets adaptés à votre niveau.

Les cours sont parfaits pour les personnes qui ont besoin d’encadrement et d’un suivi personnalisé. Avec de très bons professeurs, on peut même avoir une pédagogie adaptée à notre personnalité. Parce que parfois il est très difficile d’apprendre quelque chose sans professeur, je pense notamment à la musique. Beaucoup apprennent en autodidacte mais après des années, on voit bien la différence de technique entre un élève qui a eu un professeur et un autre qui n’en a pas eu. Bien sûr ce n’est pas une généralité, il y a toujours des cas à part qui s’en sortent mieux sans professeur. Mais chacun sa méthode d’apprentissage.

Le désavantage d’un cours en revanche c’est sa périodicité. Souvent il n’y en a pas pendant les vacances scolaires et ils sont à un moment précis dans la semaine. On n’est pas libres de pratiquer un cours quand on le souhaite. Pour les personnes qui ont des horaires très variables c’est compliqué. Heureusement il y a d’autres moyens d’apprendre quelque chose.

Les expositions

enfant prend une photo exposition pour apprendre, photo de Cité de l'architecture et du patrimoine (CC BY-NC-ND 2.0)Aller au musée, ou visiter un monument historique ou encore une exposition photo. Voilà de nombreuses possibilités pour apprendre quelque chose sans avoir à bloquer un horaire précis toutes les semaines. Les expositions sont aussi des endroits où les connaissances sont déjà sur place et il ne vous reste qu’à les lire ou les regarder.

L’avantage c’est que vous y allez quand vous voulez, même si hélas les musées ne sont pas toujours ouverts la nuit non plus… il reste quand même la nuit des musées une fois par an, tout espoir n’est pas perdu ! Et vous choisissez le thème qui vous intéresse.

L’inconvénient c’est que les expositions sont plus récurrentes dans les grandes villes. Et à la campagne il faudra vous contenter de… quelques expositions d’artistes locaux ou encore… du train. Mais au final il y a toujours quelque chose à voir pas trop loin. Seulement c’est plus facile dans une grande ville et le choix est beaucoup plus varié.

L’autre inconvénient c’est qu’il faut se tenir au courant très régulièrement ou bien vous allez manquer quelque chose qui vous aurait bien plu ! Heureusement il existe des sites qui font ce boulot à votre place et qui vous donnent toutes les infos sur la même page. Je pense à Sortir à Paris par exemple mais pour les autres villes il existe aussi des sites, voire même le journal de la commune qu’il suffit d’éplucher tous les mois pour trouver une petite pépite. Rien de bien sorcier.

Les apprentissages informels

Pas toujours besoin d’un professeur ou d’un contenu qu’il suffit de lire pour apprendre quelque chose. Ces types d’activités font partie de ce qu’on appelle les apprentissages formels, c’est-à-dire le fait d’apprendre depuis une source, donc de A vers B. Mais il ne faut pas oublier que nous sommes programmés pour apprendre aussi par nous-mêmes, et donc de façon informelle.

Votre papa ou votre maman ne vous a pas dit de vous lever pour marcher un beau jour. C’est bien vous qui avez appris tout seul. C’est pareil pour beaucoup de choses.

Alors c’est vrai que c’est plus facile avec un professeur par exemple. Mais ce n’est pas vrai pour tout le monde. Beaucoup de personnes ne supportent pas d’avoir une personne qui leur transmet des connaissances. Chacun son mode d’apprentissage.

On apprend tous les jours ça tout le monde le sait. Et bien la bonne nouvelle c’est que si vous avez un environnement riche et varié vous apprendrez beaucoup de choses sans même vous en rendre compte. Il suffit de se donner les possibilités. Pas forcément besoin d’un cours qui revient toutes les semaines. Si vous êtes plutôt du genre curieux mais qui se lasse vite, les cours ne sont peut-être pas votre truc à vous et vous préférerez plutôt aller voir plein de choses et vous essayer à plein d’autres. Et c’est pareil pour les enfants. Mais ça j’en parle dans d’autres articles, notamment celui-ci sur les apprentissages autonomes.

2/ Des activités pour s’amuser

De temps en temps on aime bien aussi aller se changer les idées avec une activité ludique. Souvent on ne pense pas qu’une activité culturelle peut être ludique parce qu’on s’imagine tout de suite qu’on va apprendre des choses mais pas du tout s’amuser.

Et bien pourtant il y a des activités culturelles qui permettent l’amusement ! Alors oui vous allez me dire qu’on peut s’amuser à une activité de dessin ou avec les copains si on va voir une exposition. Mais moi je vous parle d’activités qui ont pour but premier l’amusement, réellement. Je pense à quoi ? A certains nouveaux endroits ludiques qu’on voit de plus en plus comme les escape rooms ou les ludothèques. Mais aussi certains ateliers que des centres culturels peuvent proposer au public. Et tout ce qui va relever du cadre de l’évènement culturel ponctuel et fun comme des jeux de piste géants que certaines villes peuvent parfois proposer.

Les escape game

escape game activité pour s'amuser, photo de Yelp Inc. (CC BY-NC-ND 2.0)On commence à les retrouver partout surtout dans les grandes villes. Un escape game est une salle où un petit groupe va devoir résoudre des énigmes avant un temps délimité (souvent une heure). Ces salles sont de plus en plus prisées et les thèmes sont très variés : de la résolution de crime version Sherlock Holmes jusqu’à l’immersion dans une navette spatiale, tout y est. Vous pourrez choisir votre enquête en sélectionnant la salle de votre choix.

L’avantage de ces jeux c’est qu’ils peuvent être très pédagogiques et apporter de réelles informations culturelles sur un thème donné tout en étant très ludiques car pas du tout voués à l’apprentissage. Ce sont des jeux où les participants sont très immergés avec un design souvent très travaillé et surtout dans lequel on peut interagir avec les objets. Bref c’est une immersion bien plus réussie qu’un jeu vidéo.

Le désavantage c’est qu’une partie n’est pas donnée et ne dure que très peu de temps. Et surtout ces jeux ne sont pas adaptés aux jeunes enfants (en-dessous de 12 ans) qui n’ont pas encore développé certains apprentissages cognitifs nécessaires à la résolution d’énigmes multiples (des énigmes où il faut trouver plusieurs éléments pour la résoudre). A privilégier avec des adolescents qui eux seront plus que ravis d’y aller !

Les ludothèques

ludothèque activité pour s'amuser, photo de Franklin Park Library (CC BY 2.0)Une autre façon de passer un après-midi agréable c’est d’aller dans une ludothèque (parfois appelée aussi « bar à jeux » lorsque le lieu propose une petite restauration en même temps). Ces lieux sont parfaits pour tous types d’âges. Ils proposent souvent de nombreux types de jeux. Il y a du choix et de la diversité. Parmi tous les jeux proposés, certains offrent des thématiques culturelles intéressantes où après le premier objectif de s’amuser on peut réellement apprendre des choses. Si si bien sûr qu’on peut apprendre des choses en jouant…

En général ces lieux sont gratuits ou bien pas trop chers. En plus on peut découvrir de nouveaux jeux sans avoir besoin d’en acheter. Le désavantage c’est qu’ils sont parfois bruyants, surtout en fin d’après-midi. Et là bon courage pour lire une règle de jeux et espérer la comprendre !

Les jeux de piste géants

chasse au trésor en ville activité pour s'amuser, photo de Charlie Brewer (CC BY-SA 2.0)De nouvelles propositions que je trouve vraiment très intéressantes c’est ce que les villes commencent à faire de plus en plus ! Où parfois ce sont aussi des organismes privés mais le but est le même : organiser une chasse au trésor géante dans une ville !

Oui oui il y a même un vrai trésor à la fin ! Parfois c’est payant (cela permet d’offrir un vrai trésor à la fin aux participants), parfois c’est gratuit.

Les formats sont très divers. On peut vous donner une carte au trésor, des énigmes. Mais souvent l’objectif est le même : partir à la (re)découverte de sa ville à travers un jeu géant où tous les habitants peuvent participer.

Le problème c’est qu’il faut être à l’affût des propositions. Pour ma part, j’ai beau bien connaître ma ville et tout ce qu’elle propose, j’ai toujours été informée trop en retard de ces évènements et je n’ai jamais encore réussi à y participer…

3/ Des activités pour être ensemble

Et si vous êtes à la recherche d’une activité qui va vous permettre de passer du temps en famille, il en existe aussi qui permettent d’abord de remplir cet objectif. C’est le cas de certaines activités que je vous ai déjà présentées, comme les jeux de société, les jeux de piste géants ou les escape game. Qui ont pour principal avantage d’être ensemble et pas seulement tout seul.

Privilégier la coopération

enfant jouant dans une exposition activité pour être ensembleLe mieux c’est alors de privilégier des activités qui vont vraiment vous aider à resserrer les liens. Par exemple dans les jeux de société, c’est vrai qu’on peut jouer ensemble mais c’est encore mieux si on joue vraiment de façon collaborative. Le but du jeu sera de réfléchir ensemble à des solutions pour gagner et battre le jeu, ce qui renforce considérablement l’écoute et la coopération entre les joueurs. Il existe de plus en plus de jeux de société qui permettent ce format de jeu.

Pareil pour les escape game. La plupart privilégie la coopération entre les joueurs pour résoudre les énigmes à temps. Mais certains proposent d’être plutôt adversaires et de se mettre des bâtons dans les roues tout en essayant d’être le premier à réussir la mission.

Partager les activités culturelles

enfants jouant dans une exposition activité pour être ensemble, photo de Jean-Pierre Dalbéra (CC BY 2.0)On n’y pense pas toujours mais pourtant si le but c’est de faire quelque chose ensemble, certaines activités culturelles qui ne semblent pas au premier abord privilégier le lien familial sont aussi très intéressantes à essayer dans ce but.

Je pense par exemple aux expositions. Aller ensemble à une exposition qui intéresse à la fois votre bout de chou et vous-même peut être un excellent moyen d’utiliser une activité culturelle comme un levier pour resserrer des liens entre vous.

Toute activité culturelle qui peut être partagée entre les membres d’une famille peut se réaliser dans ce but : sortie nature, exposition, festival, atelier artistique, etc.

4/ Des activités pour apprendre, s’amuser et être ensemble

Ah oui tant qu’à faire ! Autant avoir les trois à la fois… Et la bonne nouvelle c’est que vous êtes sur le bon site ! C’est mon boulot de proposer des activités qui soient à la fois culturelles, pédagogiques, ludiques et qui permettent d’être ensemble !

Vous trouverez quelques propositions sur ce site, des contenus à télécharger et à essayer. Et plein de formats possibles si vous revenez régulièrement vérifier les mises à jour.

Car ce sont les trois valeurs que je défends et pour lesquelles je me lève tous les jours pour travailler :

  • Apprendre
  • S’amuser
  • Et faire ensemble

Si vous avez déjà participé à une activité culturelle qui soit fun, ludique ou n’importe quelle expérience culturelle qui vous a permis de passer un bon moment en famille, partagez-la moi dans les commentaires ! J’adore connaitre toutes les nouveautés !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comments

  1. Merci pour toutes ces idées d’activités ludiques et pédagogiques ! Je n’ai jamais fait d’escape game mais ça me tente beaucoup. Mon fils de 16 ans en a fait un (Virtual Adventure à Carré sénart). Il a adoré ! Les expositions, on aime bien mais on y va peu : il faut aller à Paris, il y a souvent beaucoup de monde… On est allé il y a quelques années en famille voir l’expo Van Gogh / Hiroshige, c’était super ! Notre fille a adoré, par contre les 2 garçons… un peu moins !! 🙂 Pas facile de contenter tout le monde !!
    Merci encore pour toutes ces idées en tous cas !
    Sandrine

    1. Merci Sandrine pour ton message =)
      Oui j’ai toujours trouvé que les escape game c’était un bon moyen de partager un moment en famille. C’est assez intense mais la coopération est nécessaire, et on s’amuse beaucoup !
      Et c’est vrai que pour choisir un sujet d’expo c’est pas toujours facile ! Mais bon chacun son tour parfois =)
      A bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement 5 grands jeux

à imprimer