10 jeux de teambuilding pour enfants

Que ce soit à l’école, ou en colo, ou même à la maison, on est d’accord pour dire que les enfants ne s’entendent pas toujours très bien ! Le problème c’est que parfois il faut pourtant coopérer… Que ce soit pour partager un jouet sans l’exploser en deux, ou pour travailler sur un projet d’exposé ensemble ou juste pour espérer que cette fois à la cantine, le plat ne finira pas encore par terre… pour les enfants aussi c’est important de savoir vivre en groupe. Dans cet article, je vous donne 10 jeux de teambuilding à faire avec vos enfants pour qu’ils apprennent à construire leurs relations et à mieux vivre entre eux.

Pourquoi faire des jeux de teambuilding pour enfants ?

statue enfants jouant ensemble, photo de Babak Fakhamzaeh (CC BY-NC 2.0), sculpture de Glenna Goodacre, 1989, Redwood Park, San FranciscoAlors oui, je fais un petit écart par rapport à mes sujets habituels mais en réalité c’est totalement lié. Parce que quand je fais des projets avec les enfants, que ce soit des jeux ou des activités un peu moins ludiques, il y a toujours des drames. Et quand les enfants ne se connaissent pas trop ou ne s’entendent pas, je fais toujours des petits jeux de teambuilding pour que ça se passe mieux. C’est hyper important, pour n’importe quelle activité avec les enfants. Après tout, on aimerait tous avoir parfois moins de cris, moins de larmes et plus d’amabilité en ce bas monde et au moins parmi nos chers bambins (à défaut d’en avoir parfois parmi les adultes).

Teambuilding ?

Le team building, en français renforcement d’équipe, est une méthode qui est apparue au début des années 1980 et dont l’objectif est le resserrement des liens entre les membres d’une équipe. C’est la définition de Wikipédia du teambuilding et elle est assez explicite pour moi =).

Différents jeux de teambuilding

Il y a plusieurs manières de resserrer les liens, moi je vous donne des petites activités ludiques toutes simples. Et il y a aussi plusieurs étapes au teambuilding. Je ne m’étends pas trop là-dessus mais je vous ai regroupé les jeux selon une manière progressive pour instaurer l’esprit d’équipe :

  • Faire connaissance
  • Communiquer et prendre sa place
  • Coopérer

Teambuilding… c’est vraiment du jeu ?

Attention car les jeux de teambuilding demandent parfois une concentration qui n’est pas toujours compatible avec les rires et la folie. Il ne faut pas hésiter à recadrer une activité et à bien donner les objectifs aux participants pour que l’activité ne parte pas dans tous les sens. Tous les jeux donnés ici sont funs dans le sens où ils sont ludiques. Parfois ils font beaucoup rire, mais parfois il vaut mieux être sérieux. Cependant, on peut toujours avoir la sensation de jouer et de s’amuser même en étant concentré et sérieux, ce n’est pas du tout incompatible. L’important est de passer un bon moment et d’arriver à une bonne cohésion de groupe.

Les jeux de teambuilding pour faire connaissance

1/ La balle à prénoms

vivre en groupe, photo de Thomas Hawk (CC BY-NC 2.0)Nombre de joueurs : à partir de 5

Durée : 5 minutes

Matériel : une balle (on peut aussi juste l’imaginer)

Pourquoi je le mets en premier ? Car c’est un des rares jeux de teambuilding dont l’objectif est de connaître qui sont les autres avec moi. Il va à la fois proposer de se concentrer sur les autres mais de retenir qui sont les autres ! C’est donc à la fois un jeu de présentation et de teambuilding, d’où sa place en tout début de liste.

Règles : Les joueurs se placent en cercle et vous aussi parmi eux. Vous prenez la balle et vous dites votre prénom. Puis vous lancez la balle à un autre joueur qui donne son prénom aussi et ainsi de suite. Lorsque le dernier joueur a reçu la balle et donné son prénom, vous annoncez la nouvelle règle qui est de relancer le ballon à celui qui nous l’a lancé auparavant en donnant son prénom. Alors là souvent ça coince… refaire la même chaîne en sens inverse est compliqué, et les joueurs n’ont pas forcément retenu le prénom qui a été donné avant que la balle leur a été lancée. Pas grave on recommence, ils seront plus concentrés.

Puis on refait la même chose mais avec une autre caractéristique. Par exemple, mon film préféré, mon plat préféré, ou pour les plus grands, ce que j’adore faire dans la vie, etc.

2/ Zip zap

Nombre de joueurs : à partir de 7

Durée : 10 minutes

Matériel : aucun

Qui a fait du théâtre et ne connait pas le principe du zip zap ? Un jeu souvent utilisé pour échauffer les joueurs mais aussi dans des exercices de teambuilding puisqu’il est à la fois drôle, plein d’énergie et qu’il demande aux joueurs un peu de concentration pour se suivre.

Règles : On place les joueurs en cercle et le maître du jeu (donc toujours vous) s’y met aussi. Puis on annonce aux autres qu’on a entre les mains (les vôtres pour l’instant), une grosse boule d’énergie qu’on va passer de mains en mains (elle est totalement fictive).

On commence un premier tour en passant la boule à son voisin de gauche et en criant « zip ! ». Le voisin reçoit la boule et la donne aussi à son voisin de gauche en criant également « zip » et ainsi de suite. Puis on fait l’exercice vers la droite, on crie alors « zap ! ».

Puis une nouvelle règle : lorsqu’un joueur ne veut pas recevoir la boule entre les mains il est libre de la refuser, pour cela il crie « bang ! » et le joueur qui devait la lui passer la repasse à son voisin de l’autre côté (en changeant son cri du coup… le zip devient zap ou le zap devient zip).

On laisse les joueurs s’amuser, on accélère un peu puis une nouvelle règle ! Cette fois si un joueur qui reçoit la boule d’énergie souhaite la passer à quelqu’un d’autre du cercle qui n’est pas son voisin immédiat alors il la lui lance en criant « zoum ! ». Et ainsi de suite…

Les jeux de teambuilding pour communiquer et prendre sa place

3/ Le chef d’orchestre

Jouer ensemble, photo de lincolnblues (CC BY-NC-ND 2.0)Nombre de joueurs : à partir de 4

Durée : 5 minutes

Matériel : aucun

Ce petit jeu favorise l’attention des enfants les uns envers les autres. Il est parfait pour débuter une activité qui va demander de la concentration.

On connait tous le chef d’orchestre, surtout si on a fait du théâtre ou si on est allés en colo.

Règles : Le jeu de base consiste à placer un enfant en face des autres. Tous les gestes qu’il fait doivent être reproduits de façon synchronisée par les autres. Le chef d’orchestre doit faire attention à faire des gestes assez lents et répétitifs puis à les complexifier éventuellement au fur et à mesure qu’il voit que les autres joueurs le suivent bien. Au bout d’un moment, on change de chef d’orchestre. Il n’est pas obligatoire de faire passer tous les joueurs devant les autres.

4/ Le nœud humain

Nombre de joueurs : à partir de 10

Durée : 5 minutes

Matériel : aucun

Règles : Les joueurs se mettent en cercle puis on leur demande de fermer les yeux. Et de mettre les mains en avant. Tout doucement ils doivent alors s’avancer et dès que leur main en rencontre une autre ils se saisissent et ne se lâchent plus. Si une main n’a pas trouvé de partenaire alors on rouvre les yeux et on en cherche une de libre. Evidemment on ne prend pas ses propres mains.

Le but du jeu ensuite est de démêler le nœud ainsi formé jusqu’à reformer une ronde de joueurs sans se lâcher les mains !

Ce jeu est aussi assez connu. Il est intéressant pour favoriser l’échange d’un groupe dans construction de stratégies pour le même objectif. Il est plutôt recommandé pour un grand groupe. Avec peu de joueurs, il est presque sans intérêt car il ne pose presque pas de difficultés.

Mais attention car il demande une certaine proximité physique que certains enfants peuvent refuser. Ce n’est pas un jeu qui se fait lorsque les enfants ne se connaissent pas du tout ou quand vous-même vous voyez ces enfants pour la première fois.

5/ Comptons sur nos doigts

Nombre de joueurs : à partir de 2

Durée : 10 minutes

Matériel : aucun

Voilà un petit jeu super pour la communication entre les joueurs et le travail du leadership.

D’abord on met les joueurs dos à dos en cercle avec pour consigne de ne jamais regarder les autres joueurs. Puis on leur fait lever les mains en l’air.

Règles : A chaque tour, le maître du jeu (vous probablement), annonce un chiffre compris entre 0 et le nombre total de doigts des joueurs. Les joueurs doivent alors lever les doigts sans regarder ceux des autres ! Et en levant le bon nombre évidemment…

On remarque très vite que les joueurs communiquent entre eux pour se donner des ordres de qui lève quel nombre de doigts. Puisqu’ils ne peuvent pas se voir…

Par contre, on complexifie le jeu. On leur dit qu’ils ne peuvent désormais parler qu’avant la phase où on annonce le chiffre. Lorsque le chiffre est annoncé ils doivent se taire et lever le bon nombre de doigts.

On répète les tours jusqu’à ce que les joueurs aient trouvé la bonne stratégie. D’ailleurs c’est quoi la bonne stratégie ? En fait chaque joueur correspond à une dizaine. S’ils sont 4, un lèvera les doigts entre 0 et 10, le deuxième entre 11 et 20 et ainsi de suite. Si on annonce le nombre 33 alors le premier joueur lèvera tous ses doigts, le deuxième aussi, le troisième aussi et le quatrième ne lèvera que 3 doigts. Et si vous n’avez pas compris… vous la verrez se former pendant le jeu !

6/ Compter sans se tromper

Nombre de joueurs : à partir de 5

Durée : 5 minutes

Matériel : aucun

Ce jeu de teambuilding est parfait lorsque les joueurs commencent à se connaître. Il demande de la concentration, beaucoup d’attention aux autres et de la communication non verbale très importante !

Règles : On place les joueurs en cercle et on leur demande de bien se regarder. On leur demande surtout de ne pas parler entre eux. Le but de l’exercice est d’arriver à compter jusqu’au nombre total de joueurs mais attention… un seul à la fois ! Donc un premier joueur va donner le chiffre 1, puis un deuxième le chiffre 2 et ainsi de suite. Dès que deux joueurs ou plus parlent en même temps alors on recommence à 0. Cela les oblige à se regarder et à prendre le temps de voir qui va parler ou pas.

Les jeux de teambuilding pour coopérer

7/ Le chef d’orchestre 2

Nombre de joueurs : à partir de 5

Durée : 10 minutes

Matériel : aucun

Il existe une autre variante du chef d’orchestre, beaucoup plus drôle et dérivée du « Jack a dit » que l’on peut utiliser pour complexifier un peu le jeu. Le chef d’orchestre ne fait plus de mouvement qui doivent être imités mais il ordonne aux autres ce qu’ils doivent faire.

Règles : On fonctionne cette fois par tour. Le chef d’orchestre donne un chiffre. Qui sera le nombre total d’appuis au sol des joueurs en face de lui. Par exemple s’il a 10 enfants en face de lui et qu’il donne le chiffre 23, les autres enfants doivent se regarder et ensemble poser 23 appuis au sol. Par exemple, si les deux pieds sont au sol et que les enfants sont 10 alors ils ont déjà 20 appuis au sol (2 pieds chacun) il ne reste que 3 appuis supplémentaires à poser : un enfant peut poser sa main, un autre rajouter un genou en s’agenouillant, et un autre s’asseoir pour que les fesses soient en contact avec le sol. Puis le chef d’orchestre redonne un autre nombre et ainsi de suite.

Pour mieux comprendre, voici la vidéo des règles de ce petit jeu qui vient en réalité des Philippines, tout simple mais terriblement efficace.

Ce jeu complexifie l’attention des enfants les uns envers les autres. Ils ne doivent plus regarder seulement une seule personne (le chef d’orchestre) mais tous les autres joueurs.

8/ La banquise

coopération enfants, photo de Philippe Semanaz (CC BY-NC 2.0)Nombre de joueurs : à partir de 2

Durée : 10 minutes

Matériel : aucun

Règles : On place les joueurs debout (ou assis) sur une bâche ou un carré de tissu pas beaucoup plus grand que la surface de leurs pieds réunis. Le but est qu’ils soient serrés. Puis on leur dit qu’ils sont des petits pingouins (ou n’importe quelle histoire qui servira la torture qui va suivre) et qu’ils sont sur leur petite banquise (la bâche…). Mais comme ils sont des petits pingouins curieux ils veulent savoir ce qui se trouve sous leur banquise. Ils vont devoir la retourner. Mais attention s’ils tombent de la banquise ils se feront manger par les requins (et seront donc éliminés).

Le but du jeu, on le comprend très vite, est que nos petits pingouins trouvent ensemble des solutions pour retourner la bâche sous eux sans mettre un pied dehors. Tout est bon : se mettre les uns sur les autres, à cloche-pied… on finit par y arriver !

Encore une fois, attention au contact physique qui est très important dans ce jeu ! Par contre là voici un exemple typique de teambuilding où les joueurs vont hurler, rigoler, se crier dessus… pas de problèmes, ils se débrouillent, le premier qui met le pied dehors se fait bouffer (vous allez bien jouer le rôle du requin non ?).

9/ La balle à partager

Nombre de joueurs : à partir de 3

Durée : 15 minutes

Matériel : un anneau (comme un anneau de rideaux par exemple), de la ficelle, une balle de tennis. La balle de tennis ne doit pas passer à travers l’anneau. Elle doit pouvoir se poser sur l’anneau. Puis on attache des bouts de ficelle assez longs sur l’anneau. Autant qu’il y a de joueurs.

Règles : On place les joueurs en cercle et on met la balle sur l’anneau au centre. On tend les ficelles qu’on donne à chacun des joueurs. Le but c’est de soulever l’anneau avec la balle dessus, tous en même temps, sans la faire tomber. On peut imaginer des petits exercices, comme aller reposer la balle ailleurs et donc faire déplacer le groupe.

Ce jeu est complètement collaboratif. Chaque joueur doit vraiment ressentir ce que les autres font, et être à l’écoute. On peut parler et échanger pendant qu’on se déplace, le but est aussi de favoriser la communication et d’utiliser les bons mots pour exprimer ses actions.

10/ Les listes de choses

Nombre de joueurs : à partir de 5

Durée : 10 minutes

Matériel : aucun

Je vous présente le dernier jeu de mon top 10. C’est une sorte d’apothéose du travail collectif. Il demande à la fois de l’attention envers les autres joueurs, une grande concentration sur la mission, il introduit le multi-tâche de façon progressive aussi, et enfin il suppose beaucoup de bienveillance.

Règles : On commence par tous se mettre en cercle, y compris le meneur du jeu. On demande alors aux joueurs de bien se concentrer et de ne pas discuter entre eux. On leur explique que le meneur de jeu (donc vous) va donner un mot, qui va faire partie d’un thème plus général qui sera facilement reconnaissable. En donnant ce mot il va regarder une personne droit dans les yeux. Une fois le mot prononcé, la personne qui a été regardée devra en donner un autre qui fait partie de la même thématique tout en regardant une autre personne. Pourquoi regarder dans les yeux ? Pour que la personne en face ait bien compris que c’est à elle que le message s’adresse et que c’est à elle de relayer.

La première étape est facile car tout le monde se concentre sur cette liste de mots et donc à chaque fois sur le joueur qui reçoit le mot. Lorsque les joueurs ont bien compris l’utilité de se regarder dans les yeux pour se passer le message alors on complexifie. Le meneur de jeu donne un nouveau mot à une personne, faisant partie d’une toute autre thématique. Mais bien sûr pendant ce temps la première liste continue de tourner. Voilà qui devient plus difficile. Pour faire vivre les deux listes, il ne suffit plus de regarder une seule personne, mais bien de tous se regarder. Si cela marche bien alors il est possible de lancer une troisième liste. Souvent je m’arrête à trois car ça demande énormément de concentration et il ne faut pas faire trop durer le jeu.

Et voilà, j’espère que ces quelques jeux vous donneront de nouvelles idées pour débuter vos activités dans la bonne humeur et la coopération ! Si vous avez des petits exercices tous simples, partagez-les dans les commentaires merci à vous ! =)

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement le kit

d'activités à imprimer