30 jours 30 jeux : le Puluc du Guatemala

Encore un autre jeu pratiqué par les civilisations précolombiennes mais aussi encore aujourd’hui ! C’est le Puluc. Il vient des Ketchis, un peuple du Guatemala. C’est un jeu de capture.

Il se joue à deux.

Mise en place

Le plateau est constitué de 11 lignes parallèles. Là je m’amuse je les mets en couleur mais on peut aussi juste faire des lignes.

Chaque joueur a 5 pions. Qu’il place directement sur sa ligne de départ.

En plus on a des dés qui sont en fait, encore des bâtonnets, avec comme au jeu de Senet, une face d’une couleur et l’autre d’une autre couleur. Moi je les fais encore marron d’un côté et noire de l’autre.

Et pour connaître le score, on lance les 4 bâtonnets, c’est pareil mais par contre on compte le nombre de faces colorées mais on y rajoute 1. Donc là un bâton marron ça fait 2, 2 bâtons marron ça fait 3, 3 bâtons marrons ça fait 4, 4 bâtons marrons ça fait 5. Le 1 et le 6 n’existent donc pas.

Plateau du jeu Puluc

Comment on joue

Le but c’est de capturer les pions adverses. Les pions bleus vont dans cette direction et les pions oranges dans celle-ci.

Là par exemple bleu fait 5. Il avance de 5 lignes.

Puis orange fait 3, il avance de 3 lignes.

Ensuite bleu fait 4, il pourrait donc avancer de 4 lignes. Sauf que ce n’est pas intéressant car il n’a encore pris aucun pion adverse. Bleu décide donc d’avancer un autre de ses pions depuis la ligne de départ.

Mais voilà que orange fait 2. Et là je vous montre donc comment on capture un pion. Il suffit de se placer dessus. On forme alors une pile. Ça vous rappelle quelque chose ? Et oui c’est comme dans le jeu royal d’Ur. Du coup vous avez compris il faut maintenant continuer son chemin avec ce pion sans se faire reprendre la pile par l’adversaire.

Mais alors attention il y a quand même une interdiction, c’est que à part pour capturer un adversaire, on ne peut pas être présent sur la même ligne qu’un autre de ses pions. Là par exemple bleu fait 4. S’il avance un pion de la ligne de départ il se retrouve avec un autre de ses pions qui est déjà sur cette ligne. Il ne peut donc pas effectuer ce mouvement. Il est obligé de choisir son pion déjà présent pour l’avancer de 4 lignes.

De son côté orange avance de 3 lignes vers sa ligne d’arrivée. Qui vous l’avez compris, est la même que la ligne de départ de bleu. Voilà et donc là quand il fera un 2 ou plus. Il pourra alors atterrir sur cette ligne d’arrivée.

Mais c’est au tour de bleu de jouer et il fait un 2, manque de bol il reprend donc le contrôle de la pile et devra l’amener vers sa ligne d’arrivée à lui.

Et on continue ainsi. Orange fait 4. Bleu fait 5 et avance sa pile. Pour l’amener sur la ligne d’arrivée il pourra ainsi faire soit un 3, soit un 4, soit un 5. Une fois qu’il y est, il retourne automatiquement sur sa ligne de départ et les pions adversaires donc oranges qu’il a emmenés avec lui sont désormais éliminés. Ses pions à lui peuvent recommencer à jouer depuis la ligne de départ.

Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’un joueur ait éliminé tous les pions de son adversaire.

Merci de m’avoir suivie et maintenant c’est à vous de jouer !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement le kit

d'activités à imprimer